conseil_municipal_1

Une salle du conseil, très "IIIe République à la campagne"

En été, je "couvre" une vingtaine de communes. Les conseils municipaux sont des étapes obligées. J'aime beaucoup les faire. Les élus se tutoient. Ils ont pris la peine de repasser à la maison pour enlever le bleu de travail et mettre un polo propre. On comprend très vite, sans sous-titrage, qui est de la majorité et de l'opposition, qui veille aux intérêts des agriculteurs ou des résidences secondaires. C'est durant le conseil municipal photographié ci-dessus (une commune sympa et cool) que j'ai pour la première fois entendu parler de la loi sur les fosses septiques.

En Janvier 2006 se déploira la ennième phase de la mise en conformité des eaux usées avec les directives de l'Europe. Pour les stations d'épuration et les réseaux de tout-à-l'égoût obligatoires, c'est fait. La loi a prévu de s'attaquer aux fosses septiques privées en 2006. Un gros morceau. Les stations d'épuration ont beau fleurir, les gens d'ici fonctionnent à la fosse septique individuelle, installées partout dans les années 70 et 80. D'ailleurs, les énormes stations d'épuration intercommunales fonctionnent à peine à 20% de leur capacité dans les communes que je couvre.

Pour faire un recensement du parc des chiottes non-conformes, des tournées d'inspection sont prévues chez les particuliers.  Le maire fait un tour de table: ça passe très très mal. "Ils peuvent essayer, ils rentreront pas chez moi!". Le maire propose de déléguer la patate chaude au comité régional des logements insalubres. Adopté à l'unanimité. Cette histoire d'inspecteurs des chiottes, même s'il y a des subventions à la clef  pour refaire les fosses, c'est une bombe électorale à retardement, ils le savent déjà. Un conseiller souligne qu'avec les ventes et les reventes de maisons, les gens ne savent même plus où est leur fosse septique. Comment les inspecteurs vont-ils faire pour la trouver ? Avec un détecteur à m...?

Très vite, tous les conseils municipaux ont mis ce problème à l'ordre du jour. Et j'ai vu naître doucement, de conseil en conseil, ce qui va faire vos "unes" locales en 2006. La guerre des chiottes ! Au dernier conseil municipal que j'ai couvert (200 habitants), le premier adjoint a carrément déclaré: "Qu'ils viennent! Ils me trouveront avec le fusil!". La saison de la chasse aux inspecteurs des chiottes est officiellement ouverte.