01 juillet 2005

Les mariages

Les mariages, avec les décès, sont les piliers de la petite presse locale. Il est bien vu de faire long et de mentionner qui sont les grands-parents et les arrière-grands-parents des bébés de la semaine. Sinon, qui le saurait dans le canton, quand leurs descendants ne portent pas le même nom ? Chaque semaine, je fais donc le tour des petites mairies de mon secteur pour collecter l'état-civil. L'été, les samedis sont des jours bien remplis, à courir les mairies et les sorties d'église pour photographier les mariés, et... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2005

Les lavandes bio

Là-haut sur la montagne, je connais le dernier lavandiculteur de notre vallée. J'en ai profité pour proposer un article au journal sur les lavandes bio de Christian, qui a été accepté. J'avais un prétexte pour assister à la récolte de la lavande "fine", la lavande royale, celle qui ne pousse qu'au-dessus de 1 600 mètres car elle aime les nuits fraîches. Quand vous arrivez fraîchement de Paris, le bonheur sur terre... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juillet 2005

J'interviewe des vedettes de la chanson

Pas besoin de légende C'est mon premier festival rock en province. Et mon journal n'est pas très rock. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir écrire?  En attendant, je profite à fond de mon badge de presse. Ne prenez pas à la légère les petits festivals rock du monde rural. Ils drainent des trois-quatre milles jeunes tous les soirs. Le parking dans le champ est déjà plein de camping-cars. Le cerisier au bord du champ n'a plus une seule cerise. L'attaché de presse, un jeune BTS Com très professionnel, me demande si je... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2005

Le marathon bouliste

Georgette, la correspondante locale de la commune d'à côté, m'appelle. Elle est "de mariage" ce week-end, et ne peut pas couvrir le marathon bouliste, une affaire très sérieuse dans la région. Je me chargerai donc de la photo et de l'articulet à sa place. Ca commence mal: avec le président de l'association, je confonds boules (lyonnaises) et pétanque. Malheur! "Vous mériteriez d'être licenciée...". "La boule" est une chapelle à part et très susceptible, au pays de la pétanque. Le... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2005

Le salon des travaux manuels

Ces dames et leurs oeuvres Je prend en charge une commune supplémentaire car la correspondante locale part en congés. Elle m'a laissé quelques instructions sur les événements à couvrir. Mon premier reportage m'amène dans le foyer culturel de la ville, qui abrite un salon informel de travaux manuels. La canicule fait rage à l'extérieur. A l'intérieur, dans la pénombre tiède, les stands proposent les plus belles réalisations de ces dames (et quelques hommes). Ne riez pas. Le monde rural traverse en ce moment une énorme... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2005

Les cavaliers des steppes

Spectacle folklorique sur le terrain de basket Les locaux aiment le folklorique. Les jupes enrubannées des Arméniennes, et les choeurs baltes obtiennent toujours un grand succès, d'autant plus qu'ils sont gratuits (la mairie subventionne). Je me suis dévouée. Une seule fois, avec ma nièce. Je n'ai pas aimé. Je suis tombée sur une troupe venue du fin fond des steppes d'Asie Centrale. A priori, c'est bien, et plutôt rare. Comment décrire ce malaise? Tout est pauvre, factice, malgré de riches costumes très exotiques. Les... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2005

Ma nuit des étoiles

Une association locale d'astronomie propose chaque été une soirée d'observation des étoiles, à 70 km de mon village, sur un col de montagne. Rien à voir avec "La nuit des étoiles" nationale du mois d'Août, un truc nul et de masse que j'ai aussi couvert plus tard. Dans un parc moche en bordure de la nationale, les phares de voitures ne nous ont pas laissé une chance de voir une étoile, sauf la pleine lune). Cette soirée est beaucoup plus intîme.  On se gare dans un champ, dans le parfum des foins coupés. Au... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2005

L'affaire des chauve-souris

Les chauve-souris nichent dans la fissure du mur (en haut à droite) Quelle histoire! Je rase les murs en ville, pour un incident dont je ne suis absolument pas responsable. Je suis victime d'une coquille. La presse de province est célèbre pour cette spécialité. Cet été, c'est tombé sur moi. Pour préparer la première quinzaine d'août, quand les bureaux du journal ferment, je dois trouver matière à remplir  mes pages locales pour deux numéros d'affilé,  imprimés en même temps. Je pars en chasse et suis assez fière de... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2005

La course de petites voitures

Le départ Toujours en remplacement de ma collègue en congé, je couvre aujourd'hui la course de caisse à savons, un grand classique d'été.  La ville convient bien à la course car elle offre une côte vertigineuse avec des virages, qui part de l'église et s'achève à la porte des remparts.La caisse à savons, une planche et quatre roulettes, s'est beaucoup sophistiquée depuis la première édition. Les familles passent des heures à construire des bolides en forme de tout (matelas, avion, camion boucherie Sanzot, engin... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2005

Un grand coup de TGV dans la gueule, ça réveille

Le TGV est rentré dans le paysage. Après des milliers d'heures de mobilisation anti-TGV et de recours, il s'est quand même installé. On le trouve même pratique. Cet été, nous n'avons pas beaucoup joué au "coup du TGV", une attraction classique offerte aux visiteurs. Il consiste à se garer sous un arbre, près d'un pont passant sur les voies du TGV, et à dire au visiteur. "Tiens, si on allait voir passer le TGV?". La route est déserte, les blés sont blonds. On marche dans le silence jusqu'au pont et on... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]