Encore plus déprimant qu'une brocante: les marchés aux peintres. Les mêmes artisans-artistes (on va être gentil) effectuant leur circuit de l'été, les mêmes stands d'un village à l'autre. Les gouaches de lavandes à l'infini, les masques de cuir de la comedia dell'arte faits main...Heureusement, je n'ai jamais eu à faire d'article sur ces festivités. Les annoncer m'a suffit. Quoi? Je suis une Parisienne snob et arrogante? Il y a des moments où je préfère.

photos___7_et_8__aout_055

Je sais, la photo est floue et surexposée.

C'est mieux comme ça.