23 juillet 2005

Les cavaliers des steppes

Spectacle folklorique sur le terrain de basket Les locaux aiment le folklorique. Les jupes enrubannées des Arméniennes, et les choeurs baltes obtiennent toujours un grand succès, d'autant plus qu'ils sont gratuits (la mairie subventionne). Je me suis dévouée. Une seule fois, avec ma nièce. Je n'ai pas aimé. Je suis tombée sur une troupe venue du fin fond des steppes d'Asie Centrale. A priori, c'est bien, et plutôt rare. Comment décrire ce malaise? Tout est pauvre, factice, malgré de riches costumes très exotiques. Les... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2005

Ma nuit des étoiles

Une association locale d'astronomie propose chaque été une soirée d'observation des étoiles, à 70 km de mon village, sur un col de montagne. Rien à voir avec "La nuit des étoiles" nationale du mois d'Août, un truc nul et de masse que j'ai aussi couvert plus tard. Dans un parc moche en bordure de la nationale, les phares de voitures ne nous ont pas laissé une chance de voir une étoile, sauf la pleine lune). Cette soirée est beaucoup plus intîme.  On se gare dans un champ, dans le parfum des foins coupés. Au... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2005

Le spectacle du centre aéré

Vous ne verrez pas la photo du spectacle des enfants du centre aéré. Trop compliqué juridiquement, avec tous ces mineurs. Mais elle est bien parue dans le journal, où le maquettiste a choisi celle où se trouvaient un maximum d'enfants reconnaissables. C'est ainsi que se bâtit le succès et l'audience d'un journal local. Pour la première fois, j'étais un peu de corvée à cette manifestation. Les maquillages de clown me rendent triste. Mais j'aime bien cette photo des enfants qui s'en vont vers leurs vraies grandes vacances, celles... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2005

L'affaire des chauve-souris

Les chauve-souris nichent dans la fissure du mur (en haut à droite) Quelle histoire! Je rase les murs en ville, pour un incident dont je ne suis absolument pas responsable. Je suis victime d'une coquille. La presse de province est célèbre pour cette spécialité. Cet été, c'est tombé sur moi. Pour préparer la première quinzaine d'août, quand les bureaux du journal ferment, je dois trouver matière à remplir  mes pages locales pour deux numéros d'affilé,  imprimés en même temps. Je pars en chasse et suis assez fière de... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2005

La course de petites voitures

Le départ Toujours en remplacement de ma collègue en congé, je couvre aujourd'hui la course de caisse à savons, un grand classique d'été.  La ville convient bien à la course car elle offre une côte vertigineuse avec des virages, qui part de l'église et s'achève à la porte des remparts.La caisse à savons, une planche et quatre roulettes, s'est beaucoup sophistiquée depuis la première édition. Les familles passent des heures à construire des bolides en forme de tout (matelas, avion, camion boucherie Sanzot, engin... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2005

Du rififi dans les égoûts inter-communaux

Encore un drapeau anonyme Dernier conseil municipal avant les vacances dans la ville du député-maire. L'adjoint à l'urbanisme, tout gonflé d'importance, propose d' envoyer l'huissier au maire d'une commune limitrophe, pour mettre un terme à un vieux litige sur un égoût intercommunal. Le député-maire approuve et fait voter la décision à l'unanimité moins deux voix d'opposition. Les deux communes se détestent depuis les guerres de religion. Les égoûts de la petite passent sur le territoire de la grande pour atteindre la... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2005

Un grand coup de TGV dans la gueule, ça réveille

Le TGV est rentré dans le paysage. Après des milliers d'heures de mobilisation anti-TGV et de recours, il s'est quand même installé. On le trouve même pratique. Cet été, nous n'avons pas beaucoup joué au "coup du TGV", une attraction classique offerte aux visiteurs. Il consiste à se garer sous un arbre, près d'un pont passant sur les voies du TGV, et à dire au visiteur. "Tiens, si on allait voir passer le TGV?". La route est déserte, les blés sont blonds. On marche dans le silence jusqu'au pont et on... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2005

Je m'enfuis chez les riches

Je décroche.Week-end de luxe chez une amie qui vit dans le Sud chic. Sur la route, je trouve un panneau "Ecole" pour ma collection. Les mômes sont stylisés. Grand frère, petite soeur. En train de courir. Années 70? (précision: mon amie ne vit pas à Suzette, patrie du délicieux muscat Beaume de Venise. J'ai pris la photo à la vollée, depuis la voiture). Dans un village somptueux presque entièrement composé de résidences secondaires, je mesure le gouffre qui sépare les deux campagnes. Celles des gens de la ville... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2005

Ma banque de données

Les vitrines des offices de tourisme sont mes meilleurs informateurs. En une seule photo numérique, j'ai toute l'actualité du coin, à dépiauter au calme, sur ma table bleue, près de la fenêtre, ou sur la terrasse. Bien souvent, les comités des fêtes n'ont aucun budget pour faire de la publicité. L'affiche est leur seul vecteur de communication. Il faut donc être très vigilante pour ne pas passer sans voir le petit feuillet rose qui volette sur le panneau sens interdit. Avec le temps, je sais identifier de loin le genre de la... [Lire la suite]
Posté par Briconcella à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]